Interview avec Peter van Grinsven

«Si nous ne résolvons pas les problèmes de fertilité des sols, nous ne pourrons plus produire de cacao dans 20 ans»

Plus de 34 ans d’expérience dans le cacao

Peter van Grinsven est un consultant avec plus de 34 ans d’expérience, qui travaille dans l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de durabilité dans le cacao. Son aventure dans le cacao n’a rien d’une trajectoire linéaire classique. En effet, un job de vacances aux côtés de son père chez le chocolatier MARS a pris le dessus sur des études de médecine pour lesquelles il n’avait aucune passion. Il a commencé avec MARS en tant que commercial et avait pour activité principale de faire des prévisions sur les tendances de production de cacao en Afrique. C’est ainsi qu’en 2004 Peter est devenu responsable de projet de durabilité dans le cacao. Depuis janvier 2019, Peter travaille en tant que consultant. Il s’attache à résoudre les problèmes d’adoption des bonnes pratiques en développant et en mettant en œuvre des programmes durables pour les petits producteurs de cacao, pour et avec les exportateurs de cacao. Au fil des années, il est devenu de plus en plus convaincu que les projets ne créent pas l’impact durable souhaité et que l’adoption de bonnes pratiques agricoles par les petits exploitants est très difficile à atteindre.

Les défis de la production de cacao

Il y a beaucoup de problèmes dans la production de cacao, mais nous pouvons faire beaucoup plus que ce que les gens croient possible. Peter explique: «En Afrique de l’Ouest, chaque producteur de cacao devrait pouvoir produire 1,5 tonne par hectare. Mais parce que presque personne ne le fait actuellement, quasiment personne ne croit cela possible. J’ai beaucoup travaillé sur le terrain et tous ceux qui visitent les champs de cacao savent que chaque agriculteur a environ 5 plants de cacao dans son champ qui produisent très bien. Si nous voulons faire en sorte que cette production de 1,5 tonnes par hectare devienne la norme plutôt que l’exception, il faut que le soutien apporté à chaque agriculteur soit réaliste et planifié sur le long terme.»

La déforestation, qui est considérée comme l’un des plus grands défis de la production de cacao, ne peut être résolue que si, en plus de l’agroforesterie, une attention particulière est également accordée aux problèmes de fertilité des sols. Peter déclare: «Les légumineuses arborescentes ne pourront pas nourrir les plants de cacao. Nous devrions au moins reconstituer les sols en tenant compte des quantités de nutriments extraites par les plantes. Beaucoup de gens ont peur d’utiliser des engrais en pensant à la surconsommation d’engrais dans le monde occidental. En Afrique de l’Ouest, cependant, les engrais sont utilisés en très petites quantités, nous devrions donc nous inquiéter de la sous-fertilisation et de l’épuisement des ressources nutritives des sols.»

Le plan de développement des agriculteurs

Peter a été de plus en plus intrigué par la façon de faire adopter les bonnes pratiques, par exemple, le changement de comportements. Changer de comportement est très difficile. Les humains excellent à justifier leurs décisions, même si elles sont mauvaises. Eduquer les gens et leur dire qu’ils ont mal agi n’aide donc pas. Comprendre vraiment ce qu’ils font et prendre le temps de faire le nécessaire pour atteindre des résultats est indispensable pour créer un impact. Au cours des trois dernières années, Peter a travaillé avec le Plan de développement des agriculteurs (PAD), qui s’appelle maintenant FarmGrow et qui est soutenu par un programme appelé «SAT4Farming». FarmGrow a un horizon temporel de 16 ans et constitue essentiellement un business plan numérique pour une ferme. Le plan FarmGrow comprend un outil de diagnostic et de surveillance basé sur 14 points. Parmi ces 14 points, 4 portent sur la question de la fertilité du sol, démontrant l’importance de la fertilité du sol pour réussir à produire du cacao.

Les formateurs et les auditeurs sont des conseillers de confiance pour les petits exploitants et mettent en place le plan FarmGrow avec l’agriculteur. Le plan FarmGrow est une approche intégrée, regroupant des services et hiérarchisant les interventions qui créeront le meilleur impact. Les plans de FarmGrow sont également réalistes, prenant en compte le revenu familial, les dépenses de la famille et ses aspirations.

Le Scanner Agrocares, parfaitement adapté aux services du plan de développement des agriculteurs pour les producteurs de cacao.

Le Scanner AgroCares donne en 10 minutes un conseil (digital) très pratique sur les engrais basés sur les mesures des principaux nutriments contenus dans le sol, et est déjà utilisé à petite échelle en Côte d’Ivoire. Peter est très enthousiaste à l’idée que l’intégration des services du scanner dans ces plans FarmGrow pourrait contribuer à améliorer la fertilité du sol. «Le sol est jusqu’à présent négligé dans toutes les approches avec les producteurs de cacao. C’est trop compliqué pour que les gens comprennent. Avoir un outil qui donnera des conseils pratiques et élémentaires sur les éléments nutritifs du sol, que même des non agronomes peuvent comprendre, s’inscrit parfaitement dans les plans de FarmGrow. Agir pour la fertilité du sol n’est plus une simple option. La fertilité des sols est le principal problème de la production de cacao. Si nous ne résolvons pas cela, il n’y aura plus de production de cacao dans 20 ans. »

Like this article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Leave a comment