Quatre risques liés à l’utilisation d’engrais sans analyse de sol

Quatre risques liés à l’utilisation d’engrais sans analyse de sol

Les engrais sont de plus en plus populaires car ils favorisent la croissance des plantes et augmentent le rendement. Mais quels sont les dangers d’une utilisation excessive d’engrais ? Saviez-vous qu’une trop grande fertilisation pourrait causer aux plantes une « brûlure d’engrais » ? Cet article met en exergue quatre effets négatifs de l’utilisation d’engrais sans connaître les besoins en éléments nutritifs de votre sol.

  1. Pas de rendement optimal dû à une sous-fertilisation ou une fertilisation excessive

Des analyses de sol avant d’appliquer des engrais sont recommandés afin de déterminer l’état des sols et les besoins en nutriments. Ce n’est qu’alors que vous connaissez le type et la quantité d’engrais dont vous avez besoin. Si vous appliquez de l’engrais sans savoir ce dont votre sol a besoin, vous risquez d’utiliser trop peu d’engrais (sous-fertilisation) et de ne pas atteindre un rendement optimal. Si vous appliquez trop d’engrais (trop d’engrais) ou que vous l’appliquez au mauvais moment, il y a un risque de « brûlure d’engrais » – brûlure du feuillage de la plante à la suite de l’excès de sels d’azote. L’utilisation abusive d’engrais peut endommager les cultures et entraîner une perte de rendement.

  1. Gaspiller de l’argent sur les engrais dont votre sol n’a pas besoin

Si vous ne savez pas quels éléments nutritifs sont déjà présents dans votre sol, vous pouvez utiliser des engrais qui contiennent des éléments nutritifs déjà abondant dans votre sol. C’est simplement un gaspillage d’argent. L’engrais excessif n’améliorera pas votre rendement et pourrait avoir un effet négatif sur l’environnement.

  1. Gaspillage de ressources limitées

Les nutriments tels que le phosphore et le potassium présents dans les engrais minéraux sont des ressources limitées. Le phosphore, par exemple, est extrait de gisements de phosphates inégalement répartis dans le monde. Le terme « pic de phosphore » est utilisé pour décrire le moment où nous atteignons le taux de production global maximal de phosphore. Selon les chercheurs, le pic de phosphore sera atteint vers 2030, tandis que les réserves de phosphore devraient être épuisées dans les 100 prochaines années. Par conséquent, nous devons être plus efficaces dans notre utilisation des engrais à base de phosphore afin d’éviter une pénurie future.

  1. Causer des dommages environnementaux dus à une fertilisation excessive

L’analyse du sol fournit une recommandation d’engrais et permet aux agriculteurs d’appliquer le bon engrais et la bonne quantité qui sera utilisée par les plantes. Cela minimise les chances d’appliquer des quantités excessives d’engrais et les dommages environnementaux résultants. Par exemple, un excès d’engrais riches en azote pourrait s’écouler du champ dans les plans d’eau (rivières, lacs, lagunes…), entraînant un excès d’éléments nutritifs dans l’eau et une croissance rapide de la vie végétale (un processus connu sous le nom d’eutrophisation) avec des effets néfastes sur la qualité de l’eau.

Que peuvent faire les agriculteurs pour empêcher cela?

La popularité des engrais augmente en raison de la nécessité de nourrir la population croissante de la planète. cependant, les dangers de leur surutilisation sont souvent négligés. Chez AgroCares, nous encourageons l’utilisation responsable des engrais et la gestion durable des sols. Comme indiqué ci-dessus, tester votre sol et connaître ses besoins en éléments nutritifs avant d’appliquer toute fertilisation est le meilleur moyen d’éviter de trop fertiliser votre sol et de gaspiller votre argent dans des enrichisseurs de sol inutiles.

Like this article?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Leave a comment